Rechercher & Coordonnées en bref
Collège les Ménigouttes - 17 rue des Ménigouttes 36300 Le Blanc - Téléphone : 02.54.37.05.47
Vous êtes ici :

Options culturelles et sportives


SECTION FOOT : un nouvel accord cadre

UN NOUVEL ÉLAN POUR LA SECTION FOOTBALL A LA RENTRÉE SCOLAIRE 2017

Soutenue par le club de foot du Blanc (Union Sportive Le Blanc), la section sportive propose à nos élèves deux entraînements hebdomadaires, par tranche d’âge (6e-5e et 4e-3e). Le nouvel accord cadre prévoit que le club mette à disposition quatre personnels sont deux brevets d'Etat.

La pratique est renforcée passant de 3 à 4 heures par semaine. Les horaires connaissent aussi une évolution, le collège acceptant des efforts supplémentaires sur l'adaptation des emplois du temps des élèves : notamment avec un second entraînement le vendredi plutôt que le jeudi et un dégagement en début de semaine entre 11h et 12h. 

Le collège et le club se sont aussi entendus

  • pour asseoir la pratique sportive sur les valeurs solidaires du football, l'excellence sportive et sur la réussite scolaire des jeunes : des suspensions provisoires ou définitives pourront être prononcées conjointement en cas de non respect de ces engagements par un(e) jeune
  • pour engager une réflexion sur la féminisation de la section sportive avec des actions spécifiques vis-à-vis des collégiennes
  • pour développer une activité de futsal (hivernale) dans le gymnase des Ménigouttes après homologation pour ce sport 
  • pour assurer la visibilité du collège dans les compétitions de l'Union Nationale du Sport Scolaire en football et en futsal

Horaires 2017-2018 : le lundi ou le mardi de 11 à 13 heures ; le vendredi de 15 à 17 heures

Conditions : licence de la FFF prise au club de foot du Blanc et de tout autre club proche du domicile de l'élève + licence de l'association sportive du collège affiliée à l'UNSS (union nationale du Sport scolaire)

Des sélections sont organisées chaque année fin juin ou début juillet au moment de l'inscription au collège. Des sélections complémentaires sont possibles en septembre si l'emploi du temps de la classe de l'élève est compatible (il ne sera pas procédé à des changements).


EQUITATION : calendrier

Séances d'équitation 1er trimestre 2016

 

SEPTEMBRE : les 21 et 28

OCTOBRE : les 5 - 12 et 19

NOVEMBRE : les 9 - 23 et 30 (le 16 novembre : journée du cross départemental - pas d'équitation)

DÉCEMBRE : les 7 et 14

 


DIS MOI UN POEME !

La poésie est la rencontre de deux mots que personne n'aurait pu imaginer ensemble.

Federico Garcia Lorca

Les 6B remporte le concours « Dis-moi un poème »!

La classe de sixième B a concouru avec succès à ce 18e Printemps des Poètes.

Participer ensemble à l'élaboration de la grande bibliothèque sonore en ligne a motivé l'ensemble de la classe!

Ils ont proposé une interprétation tout à fait originale du poème L'Écureuil de Fernando Arrabal et ont attiré l'attention du jury qui leur a décerné le prix du concours « Dis-moi un poème ».

Tout au long de sa scolarité, il est primordial de se sensibiliser aux mots, à la poésie. Et c'est avec ardeur que les élèves ont travaillé la diction et l'expressivité du ton.

Le poème audio est maintenant disponible au centre national de ressources pour la poésie:

 http://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=passeurs/fiche.php&cle=77

 

 

 


Échanges avec la Résidence des Trois Roues

Échanges inter-générations entre le collège Les Ménigouttes et la Résidence des Trois Roues

 

Raynald INGELAERE, principal:

« La politique d’ouverture de l’établissement sur son environnement n’est pas un vain mot. Le travail engagé avec les résidents des trois roues illustre parfaitement l’action de proximité, l’insertion du collège dans son territoire, son interaction avec les structures, les associations et les habitants. La rencontre entre les générations, outre qu’elle permet de créer du lien social, est un incroyable vecteur de partage d’expérience(s) et de bonne humeur. Elle est aussi, au plan pédagogique, un révélateur de motivation,  un support pour investir de nouvelles compétences. Mémoriser des textes longs en 6e comme les déclamer ne sont pas chose aisée ; et pour nos 4e SEGPA, mettre au point un goûter après en avoir discuté avec les résidents, le confectionner et assurer le service le sont pas plus » 

 

 

Le 3 mai 2016, les élèves de 6ème C et de 4ème SEGPA du collège Les Ménigouttes sont allés à la rencontre des résidents retraités pour présenter un spectacle d’albums mis en scène, qui s’est terminé par un moment de partage autour d’un goûter réalisé par les élèves de 4ème SEGPA.


 

Arlette BARNABE, 87 ans, résidente du foyer-logement depuis juin 2014:

« Depuis que je vis ici, c'est la première fois que des collégiens viennent à notre rencontre à la résidence. Avant, ils avaient l'impression qu'on y vivait comme en maison de retraite. Cet échange formidable nous a permis de discuter sur nos modes de vie et nos habitudes. J'ai senti ces jeunes très intéressés par la façon dont nous vivons à la résidence et aujourd'hui, la vision qu'ils portent sur la structure est différente. C'est une expérience sensationnelle et nous sommes extrêmement touchés des nombreuses attentions que les élèves ont eues à notre égard. »

 

Capucine ROY, Directrice du foyer-logement depuis avril 2016:

« Ce moment convivial autour d'un « goûter-spectacle » a été l'occasion de créer du lien et de favoriser le contact et la transmission entre personnes d'âges différents. Les résidents, l'ensemble du personnel et moi-même y sommes particulièrement sensibles et nous encourageons ce type de projet. Dans quelques semaines, nous inverserons les rôles : dans la continuité de ce riche échange intergénérationnel, les résidents du foyer-logement se rendront au Collège des Ménigouttes. »

 

Le 31 mai 2016, c'était au tour des retraités de la résidence des 3 roues de venir découvrir le lieu de vie des collégiens.

Lors de la précédente rencontre, les élèves avaient posé beaucoup de questions sur la jeunesse des retraités. C'est donc tout naturellement que ces derniers ont proposé des témoignages émouvants sur leur enfance. Fuir la guerre pour gagner au plus vite la zone libre, faire avec l'occupation, les réquisitions, le rationnement, les couvre-feux....
 

Originaire de Charleville-Mézières (Ardennes), Mme Aubert qui a dû fuir dans le Jura raconte sa vie à la ferme:
« Mon père, conducteur de train, a été réquisitionné par les allemands. Pour nourrir mes quatre frères et sœurs, j'ai travaillé dans une ferme où j'ai appris à fabriquer le beurre à la main. J'ai souffert de la faim. On couchait où on pouvait...dans des hangars, dans du foin ».

 

Puis Mme Grandvillier, 7ème d'une fratrie de 10 enfants se souvient de son école:

«  8 km par jour à pieds pour rejoindre l'école. Arrivée là, il fallait allumer le feu, balayer le sol et en rentrant à la maison, encore des corvées et même rentrer les betteraves dans la grange. Les devoirs, c'était à la plume, à la lueur de la bougie ».

Autant de récits poignants qui ont sensibilisé les élèves aux labeurs d'autrefois, à la pénibilité de cette vie avec très peu de loisirs.

Puis, l'humeur s'est égayée, les retraités avaient à cœur de ne pas rester sur une note trop morose. Ils ont donc entonné un petit bout de répertoire classique très vite repris en chœur par nos élèves qui ont poussé la chansonnette! « Santiano », « Elle descend de la montagne à cheval », « La balade des gens heureux »... 
 


 

Mme Dumont, professeur de Français :

« Oui, heureux, nous l'étions tous, car même au moment de se quitter, les retraités avaient plus d'un tour dans leur sac... et en ont sorti des paquets de bonbons! Le sourire aux lèvres, on s’est quitté et on s’est dit qu'on avait bien fait de ne pas rester dans notre petit coin. Oui, on a vraiment bien fait d'ouvrir nos portes et nos cœurs. Tant de richesses, d'histoires partagées! A la prochaine, on se reverra, n'est-ce pas? »

 

 


Mme Dumont, Mme Bourhis et Mme Saison-Détienne (professeurs des Ménigouttes) remercient beaucoup chaque résident pour leur disponibilité, leur chaleur. Mais aussi les élèves pour leur écoute et leur belle volonté de bien faire. Ils ont diverti la résidence des trois roues en proposant un spectacle et un goûter d'une exceptionnelle qualité !

 

 


SOIREE CULTURELLE DU COLLEGE

Ce n'est pas si souvent qu'Homère peut rencontrer Pink Floyd dans une même soirée. C'est pourtant ce qu'a réussi la cinquantaine d'élèves qui participe à l'option théâtre et à la chorale... Madame Le maire, son adjointe à la culture et les quelque 300 personnes présentes dans la salle ont pu apprécier la qualité de leurs prestations.

 

Voilà ce qu'en dit la Nouvelle République de l'Indre: