Rechercher & Coordonnées en bref
Collège les Ménigouttes - 17 rue des Ménigouttes 36300 Le Blanc - Téléphone : 02.54.37.05.47
Vous êtes ici :

Options culturelles et sportives


ARTS EN BRENNE

Les élèves des écoles et nos collégiens de 6e ont travaillé toute l'année sur un thème artistique proposé par le Parc Régional de la Brenne. Vous trouverez ci-dessous l'idée qui a inspiré nos élèves emmenés par Mme Grand-Clément. Vous pouvez encore visiter les oeuvres de vos enfants exposées à la Maison du Parc jusque fin juin... Rendez-vous sur son site !

 

 

Présentation du projet par le PNR de la Brenne:


URBANISME DURABLE : NOTRE COLLEGE DANS LA NR

Dans le cadre d'un projet annuel en histoire-géographie, en partenariat avec le PNR et le CPIE brennous, les élèves de 6e du collège participaient à une énième visite du territoire. Après les aménagement paysagers, l'évolution de l'urbanisme à travers les âges, la "ville de demain" et le développement durable sont à l'honneur.

 


Semaine culturelle: rencontre d'un auteur

Par la porte en coin, la dame pénètre au milieu des pupitres et des pianos de la salle de musique. Le lieu lui plaît. Elle contemple la salle, s’excuse auprès des élèves de son retard, et s’assoit. Au bout d’un instant, les mains des élèves commencent à se lever et les questions s’enchaînent, dans un désordre qui ne gêne personne.

Le vendredi 22 avril, les élèves de 6e, 5e et 4e participant au projet Escapage ont reçu la visite de Mme Anne-Sophie Silvestre, auteur de Ma Gare d’Austerlitz. C’est l’histoire, à la fois émouvante et légère, d’un jeune garçon hospitalisé à la Salpêtrière et qui se laisse emporter par les bruits de la gare tout près.

Mme Silvestre dit qu’elle aime écrire, plus que parler. Mais pendant presque trois heures, elle répond à la curiosité des élèves. Elle leur raconte notamment comment l’idée du livre lui est venue, à l’époque de ses études de médecine, au cours du stage qu’elle effectuait à la Pitié. Et puis comment on écrit une histoire, sa passion pour les grottes préhistoriques, et qu’elle n’aime pas les premières de couverture niaises.

Comme dans ses livres, Mme Silvestre s’adresse aux jeunes comme à des adultes : simplement mais sans appauvrir son langage ni ses idées. C’est pourquoi on attend avec impatience le prochain ouvrage de l’auteur, une enquête policière conduite par un collégien débrouillard.

Mme Louis, professeure de Lettres.